Éric Fréget

Auteur-compositeur-interprète

Biographie

Après quelques groupes de rock « adolescents », Eric Fréget s'achète un mini clavier à piles et décide de monter à Paris tenter sa chance.C'est dans les rues de Paris qu'il rencontre Antoine Essertier, guitariste chanteur et auteur-compositeur. Le duo met en commun son répertoire et écrit de nouvelles chansons ensemble.Ils s’entourent rapidement d’un bassiste et d’un batteur et prennent le nom d’ O.R.L.

Leur musique, mélange de new-wave et de garage Rock leur attire un suivi quasiment immédiat dont les quais du métro se font la tribune. C’est dans ces couloirs où ils jouent tous les jours, bravant les forces de l’ordre, qu’ils rodent leur répertoire, armés d’une guitare, d’un clavier à mini-touches et d’une boite à rythme. 7 jours sur 7, le métro est leur gagne-pain et leur permet également de mettre de côté assez d’argent pour finir de s’équiper afin d’attaquer les vrais scènes.

La moitié du groupe joue dans le métro pendant que la section basse-batterie s’attelle à la promo du groupe et la recherche de salles.Le groupe commence ainsi rapidement à tourner dans toute la France et finit par rencontrer son producteur.

 

Le 45t d'O.R.LO.R.L est alors signé en distribution par WEA pour un maxi 45T intitulé « Nouvelle mode » et Eric est choisi pour le chant Lead du single et passe donc de derrière les claviers à l’avant de la scène. Le groupe est pris en main par Pascal Nègre qui les prépare pour les émissions de télé et la promo du disque. La suite est trop longue à raconter ici ;-)

Avec O.R.L, sur Canal+

ramdamEn 1992, Eric et Franck Zimmermman créént le groupe RAMDAM, partageant leurs compos à consonnance pop-rock (Franck Millsan aux claviers et Yannick Guyomarch à la guitare).

 

  • En 2003, Eric rajoute sa voix et son clavier au groupe de reprises les « Trois-Quat’potes », composé de Jérome Delabrosse et Franck Zimmermann aux guitares acoustiques et au chant. Ensemble ils revisitent les standards de tous les temps et écument les bars parisiens et du Sud de la France.
matin brun matin brun paysage presse matin brun
  • En 2004, Eric écrit et interprète au piano une musique composée spécialement pour la nouvelle « MATIN BRUN » de Franck Pavloff. La particularité de ce spectacle est qu’il est géré directement de la scène où Eric pilote en temps réel la vidéo qui sert à la fois d’éclairage et de décors et assure également l’interprétation au piano de la bande sonore. La pièce sera jouée de nombreuses fois dans les collèges, lycées et théâtres du sud de la France ainsi que dans des commémorations de la Shoa jusqu'en 2008.

  • En 2005, il écrit 5 musiques sur des textes d'un comédien nimois François kopagna destinnées à être interprétées en duo avec une chanteuse lyrique pour la biennale d’Art Contemporain de Nîmes.
  • En 2006 Eric monte VIRTUAL ROGER, un quintet autour de ses chansons.L’album qui naît de cette collaboration, s’intitule « Je cours loin de moi, ou les aventures de Virtual Roger ». La musique fusionne la chanson avec un électro-rock aux climats progressifs habités de guitares tourmentées et d’un saxo envoûtant. Les textes mettent en scène le personnage de Virtual Roger, symbole de la désincarnation de l’être humain moderne surconnecté et noyé dans les projections mentales issus de médias sensationnalistes et détournant l’homme de sa spiritualité
virtual-roger-antirouille  virtual-roger-jam  virtual-Roger-trio 
  • En 2010, Eric se recentre autours du piano dans un univers plus intimiste mettant encore plus l’accent sur les textes.
  • En Septembre 2012, par un heureux hasard, Il intègre  la chorale de Montaud dirigée par Emmanuel Djob où il se voit confier plusieurs solos.

Soliste dans la chorale d'Emmanuel Djob "Montaud Vocal"

La victoire de son fils Yoann à The Voice mais également l’arrivée en finale d’Emmanuel Djob, lui rappellent qu’à cœur vaillant rien n’est impossible et il décide de reformer un trio clavier-basse-batterie autours de ses nouvelles chansons.

  • En 2013, Eric reforme un trio avec Robin Capuano à la basse et Pascal Gardies à la batterie dans une optique pop-rock en français
  • En 2014, sa chanson "les mots qu'on ne peut pas dire" est sur l'album de Yoann Fréget "Quelques heures avec moi" .

Cette chanson autobiographique parle du bégaiement qui a affecté Eric pendant de nombreuses années et avait donc naturellement sa place dans l'album de Yoann.

Eric Fréget en trio

Eric Fréget en duo acoustique

Eric Fréget en solo

Influences :

Musicalement, Eric est inspiré par l’univers musical et scénique d’Alice Cooper, Queen, Peter gabriel, David Bowie…

Du côté des textes, Gainsbourg, Bashung, Brassens, William Sheller mais aussi de lectures diverses et plus ésotériques (Jodorowsky, Milton Erickson, Krishnamurti…).

Formation musicale :

Á l’âge de 17 ans, une année d’études dans le Michigan lui permet de faire ses premières armes dans la chorale gospel de l’école et d’aborder le piano en autodidacte. Par la suite, il continuera en autodidacte et prendra quelques cours de chant avec Richard Cross (jury de Star Académie, coach de nombreux chanteurs de renom).

Lu 3139 fois

Crédit photo: Stéphanie Montésinos

Crédit photo: Stéphanie Montésinos

Crédit photo: Stéphanie Montésinos

Soliste au sein de la chorale d'Emmanuel Djob